Évêque Edir Macedo | 5 de Juin de 2021 - 06:00


Dans une flaque de boue

Dans une flaque de boue

Bonjour, évêque !

Je remercie Dieu pour votre vie, car un jour, marchant, angoissée et ayant peur de ma propre ombre, j’ai trouvé un journal de l’Universelle dans une flaque de boue et, en marchant, tête baissée, j’ai pu voir le journal.
Je l’ai pris, j’ai secoué la boue et j’ai commencé à le lire. Et la seule partie propre, lisible, était celle où vous parliez du Saint-Esprit.

J’ai toujours été opprimée, je n’arrivais pas dormir la nuit et je demandais toujours à Dieu : pourquoi suis-je ainsi ? Mais après avoir lu ce message, j’ai ressenti un tel soulagement et j’ai voulu connaître cet endroit, cette église.

J’ai découvert que le plus proche de ma ville était à 40 km. Je ne l’ai pas accepté et je me suis dite : cette église va venir, ici, car beaucoup de gens, qui souffrent comme moi, ont besoin de connaître ce vrai Dieu, que j’ai connu.

Et d’une femme opprimée, abattue qui ne savait que pleurer, j’ai été transformée en une femme déterminée, courageuse, forte et, surtout, avec une immense paix en moi, que je n’ai trouvée nulle part ailleurs, seulement à l’Universelle.

Carmen


Dans une flaque de boue
  • Évêque Macedo 


signaler une erreur