Évêque Edir Macedo | 30 de Avril de 2021 - 06:00


La plus grande méchanceté

Ni même les nations païennes ne l'ont fait envers leurs dieux...

La plus grande méchanceté

Y a-t-il une nation qui change ses dieux, quoiqu’ils ne soient pas des Dieux? Et Mon peuple a changé sa gloire contre ce qui n’est d’aucun secours! Cieux, soyez étonnés de cela; frémissez d’épouvante et d’horreur! dit l’Éternel. Car Mon peuple a commis un double péché: Ils M’ont abandonné, Moi Qui suis une source d’eau vive, pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, qui ne retiennent pas l’eau. Jérémie 2:11-13

Dieu a appelé le firmament, comme le soleil et les étoiles, pour témoigner de la méchanceté qu’Il avait soufferte de Son propre peuple.

Car abandonner la gloire d’appartenir et de servir le Tout-Puissant est quelque chose de tellement absurde et irrationnel, que rien d’autre ne peut s’y comparer.

Habituellement, les gens n’échangent que ce qu’ils possèdent contre ce qu’ils considèrent comme le meilleur et le plus important. Échanger la gloire de Dieu contre la gloire de ce monde, c’est Le considérer comme inférieur aux plaisirs que le monde offre et c’est la démonstration la plus claire du mépris pour ce qu’est le Très-Haut.

Ils n’ont rien laissé derrière eux, mais la gloire de Dieu. Ni même les nations païennes ne l’ont fait envers leurs dieux, qui ne représentaient rien et ne faisaient rien. Autrement dit, le peuple a échangé Dieu contre quelque chose d’illusoire, sans valeur.
N’est-ce pas ce que nous voyons, aujourd’hui?

Ce qui est arrivé à Israël dans le passé, nous est très familier, comme nous le voyons ces derniers temps, des membres, des ouvriers, des pasteurs et des évêques tomber dans les liens du diable et commettre des erreurs, que même peu d’incroyants sont capables de commettre.

Comment échanger consciemment le vrai contre le faux? Lorsqu’une
personne n’est pas spirituelle, mais simplement religieuse, elle échange Dieu, la Source des Eaux Vives, contre des citernes crevassées, qui ne retiennent pas l’eau. Elle quitte le Seigneur pour ce qui ne peut pas l’aider ou la sauver.

Quelle folie! La personne cesse de boire de l’eau pure et potable, pour boire de l’eau pourrie et boueuse, qui va la tuer! Même les Cieux sont étonnés d’une telle folie.

Que Dieu, dans Sa miséricorde infinie, nous délivre de tout lien et nous garde fidèles dans la foi jusqu’à la fin.


La plus grande méchanceté
  • Évêque Domingos Siqueira 


signaler une erreur